Pourquoi créer son entreprise?

Bonjour!

Découvrez le secret des gens riches :

Une grande confiance en soi et une motivation sans faille

Inscrivez-vous tout de suite pour ne pas manquer, dès sa sortie,

Le programme "J'inspire Confiance !" pour vous permettre de reprendre rapidement et durablement confiance en vous

... et recevez maintenant votre guide de 29 pages sur la motivation

Vous êtes libre de vous désinscrire à tout moment

Avant de vous présenter la structure de l’entreprise solide, je vais vous expliquer dans ce billet les différences entre les quatre grands types de personnes.

Selon Robert Kiyosaki dans le Quadrant du Cashflow (lien affilié), il y a quatre grands types de personnes.

Le quadrant du Cashflow Robert Kiyosaki
Le quadrant du Cashflow Robert Kiyosaki

Robert Kiyosaki a l’avantage et l’inconvénient d’être un pédagogue, aussi répète-t-il énormément ce qu’il dit dans ses livres et je trouve qu’un livre pour nous expliquer la différence entre l’employé, le travailleur autonome, le patron et l’investisseur, ça fait beaucoup, mais mettons…

1- L’employé

L’école nous pousse à devenir de bons employés: nous apprenons à devenir des spécialistes dans notre domaine.

L’erreur est condamnée, l’expertise est leur maître mot.

On nous vend la sécurité: si j’apprends bien à l’école, que j’ai de bonnes notes, alors je pourrai apprendre un métier intéressant et je trouverai un bon travail bien payé.

Je ne sais pas si vous avez regardé les derniers chiffres du chômage, mais cette recette fonctionne difficilement, aujourd’hui.

augmentation du chômage et sécurité
augmentation du chômage et sécurité

Est-ce que c’est parce que 10% de la population (au sens du BIT) ont été mauvais à l’école et qu’ils sont de mauvais spécialistes?

Combien de personnes sont heureuses d’aller au travail?

On nous vend un poste d’employé avec la sécu, une bonne mutuelle, une bonne retraite…

Retraite, vous avez dit retraite?

Ne parle-t-on pas, en ce moment, de la supprimer?

J’ai été heureux en tant qu’employé et je faisais du bon travail, mais si, toute ma vie, on m’enseigne à ne pas faire d’erreurs, à toujours prendre la bonne décision et que soudain je m’aperçois que le rêve qu’on m’a vendu ne fonctionne pas, que je n’ai pas toutes les données pour prendre les bonnes décisions, que je suis au chômage et que je ne peux plus retrouver de travail, comment est-ce que je vais faire???

2- Le travailleur autonome.

Comme l’employé, le travailleur autonome est un spécialiste.

Il travaille d’ailleurs seul ou presque : parfois avec un apprenti, ou un assistant, …

Il est avocat, plombier, électricien, médecin, blogueur, professeur d’auto-école,…

Son avantage est qu’il ne dépend que de lui-même.

Son plus grand inconvénient est qu’il ne dépend que de lui même.

Je m’explique: je n’irai pas me plaindre à mon patron parce que je veux une augmentation : je suis mon propre patron, si je n’ai pas les moyens de me donner une augmentation, alors je vais devoir mettre les bouchées doubles pour gagner plus d’argent.

Si, par contre, je tombe malade, alors l’argent ne rentrera pas.

Un blogueur qui tombe malade pendant un mois verra certainement le trafic de son site baisser, et donc certains de ses revenus.

Un employé malade pendant un mois sera payé par l’assurance maladie.

Certains pourront me rétorquer qu’un travailleur autonome qui se fait 100 000 EUR sur un produit en une seule semaine pourra se permettre de ne pas travailler le reste du temps?

Oui et non, car c’est la réputation du travailleur autonome qui lui aura permis de vendre un produit 100 000 EUR en une semaine et une réputation, ça se travaille, mais soit… et ça, Robert Kiyosaki n’en parle pas, à ma connaissance.

3- Le propriétaire d’entreprise

C’est, selon lui, la meilleure base: créer son entreprise à succès et la faire tourner à l’aide d’une bonne équipe de spécialistes, que ce soient d’autres entrepreneurs, des employés ou des travailleurs autonomes.

Un bon patron avec une bonne entreprise, c’est un patron qui peut partir un an et qui retrouvera à son retour une entreprise en meilleure santé que quand il est parti.

Le propriétaire d’entreprise n’est pas seul, il peut compter sur son équipe.

Je parlerai la prochaine fois sur les bases de ce type d’entreprise, car c’est ce que j’ai choisi de faire.

4- L’investisseur

La grande particularité de l’investisseur est qu’il ne travaille pas pour gagner de l’argent, comme dans les autres catégories, mais que l’argent travaille pour lui.

Il saura investir en bourse, dans l’immobilier, … et son argent travaillera pour lui jour et nuit… pour lui rapporter encore plus d’argent.

On peut être uniquement un investisseur mais le plus souvent, on sera un employé, un travailleur autonome ou un propriétaire d’entreprise  qui cherchera un complément de revenu.

Bien entendu, vous pouvez épargner votre argent en le mettant à la banque, mais le but de l’investisseur n’est pas de compenser l’inflation, mais de la battre largement.

Description du quadrant du cashflow de Robert T. Kiyosaki
Description du quadrant du cashflow de Robert T. Kiyosaki

Source

Cet article a 2 commentaires

  1. Je pense que la question qu’il faut se poser actuellement c’est plutôt « où » créer son entreprise. « Pourquoi », les gens motivés le savent. Les entrepreneurs sont cependant découragés par la fiscalité française et donc, la véritable question est « où » plutôt que « pourquoi ».

  2. Bonsoir Alan et merci pour votre commentaire!

    Le « où » coule souvent de source : par exemple, un boulanger ou un médecin décidera d’aller près de son lieu d’habitation.
    Quelle est votre motivation pour vous lancer?
    Quel est votre profil?

    Avant d’agir différemment des autres, on a peur, le pourquoi est donc très important.

    C’est vrai que dans un second temps, le où est aussi important… et on cherchera, si possible, des zones franches urbaines… ou d’autres pays, en fonction de votre profil, pourquoi pas?

Laisser un commentaire

d21de27ca28cb1bbcea620f277c0132aU