11 conseils pour avoir confiance en soi au travail

11 conseils pour avoir confiance en soi au travail

Vous sentez que vous manquez de confiance en soi au travail ?

Le manque de confiance en soi vous pèse ?

Inscrivez-vous dès à présent pour ne pas manquer, dès sa sortie prochaine :

​Le programme "J'inspire Confiance !" pour vous permettre de reprendre rapidement et durablement confiance en vous !

Et recevez immédiatement votre guide gratuit de 29 pages sur la motivation

Vous êtes libre de vous désinscrire à tout moment

 

…Et vous en souffrez ?

 

Ci-dessous, vous trouverez 11 conseils pour avoir confiance en soi au travail.

 

Si vous les appliquez, vous retrouverez et développerez votre assurance en vous au travail.

 

Bonne découverte !

1er conseil pour avoir confiance en soi au travail : découvrez ce qui tue ou pourrait tuer la foi en soi au travail

Si vous voulez trouver un remède efficace à un mal, il vous faut d’abord savoir de quel mal il s’agit.

 

Si vous allez voir un médecin et lui dites que vous êtes malade, il vous auscultera, cherchera à découvrir de quoi vous souffrez avant de vous prescrire le moindre médicament.

Il en va de même avec la confiance en soi au travail : avant de la traiter efficacement, découvrez tout ce qui la tue ou pourrait la tuer.

 

Il peut s’agir de votre peur des mauvaises performances ou même du fait que votre tête ne plait pas à votre boss.

Pour découvrir tout ce qui mine ou pourrait miner votre confiance en soi, prenez un stylo, un carnet de notes.

 

Retirez-vous dans un endroit tranquille loin de toute distraction

 

puis, posez-vous la question suivante :

« Quelles sont toutes les choses qui m’empêchent ou pourraient m’empêcher d’avoir confiance en moi au travail ? »
Laissez les réponses affluer à votre cerveau.

 

Ne vous censurez pas et dressez-en une liste.

Vous trouverez probablement des réponses du genre de celles-ci, n’est-ce pas ?

  • J’ai peur de ne pas bien faire mon travail,
  • J’ai peur de ne pas être performant et de me faire renvoyer,
  • J’ai l’impression que ma tête ne plaît pas au boss,
  • Ces vêtements de service mettent à nu mes imperfections physiques,
  • Je souffre de mauvaise haleine,
  • Etc.

Une fois cette liste établie, il ne vous reste qu’une seule chose à faire :

trouver le remède approprié à chacune des causes actuelles ou futures du manque de confiance en soi au travail.

Tenez, si les causes n’ont aucun rapport direct avec vos performances et sont objectives, il vous suffira de prendre quelques dispositions.

 

Par exemple, si la mauvaise haleine est un problème chez vous, emportez votre pâte dentifrice au bureau, et brossez-vous après un repas, mâchez souvent du chewing-gum, etc.

 

Sur Internet, vous trouverez de nombreuses solutions pour lutter contre la mauvaise haleine.

Pour des causes d’ordre subjectif telles que :

« Ma tête ne plaît pas au boss ,»

sachez que si votre travail lui plaît, il ne se débarrassera pas de vous.

Si les causes du manque de confiance en soi au travail sont directement liées à vos performances, lisez et appliquez les 10 autres conseils ci-dessous >>

 


Avoir confiance en soi au travail : Aviez-vous également remarqué que vous retenez plus facilement vos échecs que vos réussites ?
Avoir confiance en soi au travail : Aviez-vous également remarqué que vous retenez plus facilement vos échecs que vos réussites ?


2ème conseil pour que vous vous disiez : “j’ai confiance en moi au travail” : sachez ce qu’on attend vraiment de vous

L’une des choses qui cause la peur des mauvaises performances, c’est d’exécuter des tâches sans savoir si ce sont bien elles qu’on attend de vous.

 

Vous ne savez pas si vous êtes sur la bonne voie.

 

Vous ne savez pas si vous n’êtes pas en train de gaspiller les ressources de l’entreprise.

 

Vous ne savez pas si vous êtes en train de vous consacrer aux tâches prioritaires.

Au boulot, l’une des choses les plus déplaisantes, c’est de vous entendre dire :

« Non, ce n’est pas du tout ce que j’attends de toi. Tu gaspilles du temps et les ressources de notre entreprise. »

Pour éviter cela et avoir confiance en soi au travail, la meilleure solution, c’est de demander à votre supérieur hiérarchique de vous fournir votre fiche de description de poste.

 

Vous saurez alors avec précision tout ce qu’on attend de vous.

3ème conseil pour avoir confiance en soi au travail : faites le point de vos forces

Une fois que vous savez ce qu’on attend de vous, faites le point de vos atouts par rapport aux dites attentes.

 

C’est le troisième conseil pour avoir confiance en soi au travail.

 

Donc, prenez votre fiche de description de poste.

 

Puis demandez-vous de façon objective ce que vous savez faire ou pouvez bien faire dans la liste des tâches que vous aurez à accomplir.

Vous vous sentirez tout de suite plus en confiance lorsque vous vous rendrez compte qu’il y a des choses que pouvez réussir avec brio dans l’accomplissement de votre travail.

4ème conseil pour avoir confiance en soi au travail : faites le point de vos faiblesses

Si vous vous contentez de faire la liste de vos atouts par rapport aux attentes de votre employeur à votre égard, vous nuirez à votre niveau de confiance en soi tôt ou tard.

 

Pourquoi ?

Parce que vous vous rendrez compte que si vous cherchez à faire l’impasse sur vos faiblesses et que vous cherchez à les ignorer, c’est parce que vous en avez peur.

 

Vous avez peur de ce qu’elles pourraient vous causer comme ennuis : blâmes, renvoi, etc.

Le simple fait de vous rendre compte de tout cela tuera la confiance en soi, et ce même si vous avez une liste complète de vos atouts.

Le mieux, si vous voulez avoir confiance en vous au travail, c’est de faire la liste de vos faiblesses quant aux attentes de votre employeur à votre égard.

 

Reprenez donc votre fiche de description de poste.

 

Puis,

 

demandez-vous sans vous laisser envahir par des émotions négatives :

  « Dans cette liste de tâches à accomplir, qu’est-ce que je ne sais pas faire ? »

Une fois que vous avez établi la liste de vos faiblesses, passez au 5ème conseil pour avoir confiance en soi

5ème conseil pour avoir de l’assurance en soi au travail : travaillez sur vos faiblesses

Maintenant que vous connaissez vos faiblesses, travaillez sur elles.

 

C’est capital si vous voulez avoir confiance en vous.

 

Car en travaillant sur vos faiblesses, vous les éliminerez.

 

Vous n’en deviendrez donc que plus fort, ce qui va immédiatement booster la confiance en soi.

Par exemple, si vous ne possédez pas des qualités de leadership et que vous êtes à un poste de responsabilité, vous feriez mieux de les développer.

 

Procurez-vous donc des livres, inscrivez-vous à ce blog, suivez des formations en ligne (ce blog en propose pas mal, vous n’avez qu’à demander Winking smile )

… et par-dessus tout, ayez un plan d’actions pour passer du niveau « Zéro en leadership » au niveau « Pro en leadership ».

6ème conseil pour avoir foi en soi au travail : lancez-vous des défis à votre portée et relevez-les

Si vous vous lancez des défis et les relevez avec succès, cela aura pour conséquences directes de booster la confiance en soi.

 

Encore faudrait-il vous lancer à vous-même des défis à votre portée !

Supposons que vous soyez un commercial :

 

Si vous n’avez jamais vendu pour 1.000 euros par mois, ne vous lancez pas comme défi « Je vais générer un chiffre d’affaires de 100.000 euros par mois. ».

Il y a peu de chances que vous y parveniez, ce qui va probablement faire l’inverse de ce que vous vouliez obtenir : ça va diminuer votre taux de confiance en soi.

Commencez par vous lancer comme défi de réaliser 1.000 euros par mois.

 

Une fois que c’est relevé, vous aurez une idée plus claire de la façon dont vous devez procéder pour passer à 10.000 euros par mois et ainsi de suite.

 

Mais dans la foulée, vous allez réaliser que vous pourrez vous dire : “j’ai confiance en moi.”

7ème conseil pour développer de l’assurance en soi au travail : enregistrez vos victoires

L’une des raisons pour lesquelles on peut ne pas avoir confiance en soi au travail, c’est de ruminer sans cesse ses échecs.

 

Maintenant, vous allez prendre l’habitude opposée :

vous allez prendre un carnet de notes et y enregistrer chaque soir vos victoires de la journée et ne dites pas que vous n’en avez pas eu juste parce que ce n’était pas celle à laquelle vous vous attendiez :

la grosse victoire.

Reprenons l’exemple ci-dessus, celui du commercial.

 

La grosse victoire pour lui, ce serait probablement de réaliser de grosses ventes.

 

Mais même si dans une journée, il ne parvient qu’à décrocher des rendez-vous, c’est une victoire, une petite victoire certes, mais une victoire quand même !

 

Car décrocher ces rendez-vous a nécessité qu’il se serve de ses ressources (mentales, intellectuelles,…) et qu’il fasse preuve de persuasion.

 

C’est donc une victoire qui mérite qu’on s’en rappelle et qu’on l’enregistre.

Au fur et à mesure que vous remplirez votre carnet des victoires, vous sentirez votre niveau de confiance en soi au travail grimper de plus en plus haut, un peu comme si vous étiez en train d’escalader une montagne inaccessible comme l’Everest :

avant de partir, vous savez que vous n’êtes pas un bon grimpeur, que la montagne est très escarpée, que les bouts de cailloux vont vous couper les doigts, que les températures peuvent être très basses, que l’air est rare…

… mais ce que vous aviez pris pour le mont Everest, au fur et à mesure que vous avancez,

vous réalisez que c’est une petite colline, que l’air est frais et agréable, que l’herbe est verte et que vous vous sentez bien.

Il y a toujours un avant et un après.

Avant, les obstacles vous paraîtront insurmontables,

après, votre réalité sera tout autre,

 

car vous vous rendrez compte de ceci :

    1. Vous n’êtes pas
      nul.
    2. Bien au
      contraire !
    3. Vous avez donc
      de la valeur.

Chose étonnante :

ce petit jeu quotidien vous donnera envie d’aller au travail sourire aux lèvres plutôt que de vous montrer grognon et mécontent.

8ème conseil pour booster la confiance en soi au travail : fêtez vos victoires

Vous enregistrez au jour le jour vos victoires dans un carnet ?

 

C’est très bien !

 

Mais si vous voulez avoir davantage confiance en vous au travail, fêtez vos victoires.

 

Ne les laissez pas passer inaperçues :

marquez le coup !

 

….comment ?

Vous pouvez vous applaudir vous-même, vous acclamer vous-même, crier un waoouh, vous offrir un gâteau au chocolat, un cadeau en souvenir de votre victoire, etc.

9ème conseil pour avoir foi en soi au travail : enregistrez les compliments et félicitations

Le 9ème conseil pour avoir foi en soi au travail, c’est d’enregistrer les compliments et félicitations.

 

D’habitude, c’est tout à fait le contraire que la majorité des êtres humains font.

 

Dès que quelqu’un les critique, ils y pensent encore et encore, et ce pendant plusieurs jours parfois.

Ils finissent alors par s’en convaincre, ce qui détruit leur confiance en soi.

À partir d’aujourd’hui, engagez-vous à enregistrer les compliments et félicitations dans votre carnet des victoires.

 

N’est-ce pas également une victoire que d’avoir amené quelqu’un à vous admirer, vous et vos résultats ?

10ème conseil pour booster son assurance en soi au travail : ne prêtez pas attention aux rumeurs

L’une des choses qui peut empêcher d’avoir confiance en soi, c’est de prêter attention aux rumeurs à votre sujet surtout si elles ne sont pas justifiées.

 

La plupart du temps, ces rumeurs sont déclenchées par des personnes qui ne vous veulent pas du bien.

Alors, pourquoi les prendre en compte ?!

Si vous voulez savoir ce que vous valez, demandez à votre supérieur une évaluation objective de vos performances.

Cela vous permettra de faire un bilan objectif et de détecter les axes d’amélioration.

 

11ème conseil pour avoir foi en soi : attendez-vous à des échecs ; et apprenez d’eux

Un collaborateur performant n’est pas un collaborateur parfait.

Pas plus qu’un chef d’entreprise performant n’est un chef d’entreprise parfait !

 

Il vous arrivera d’échouer.

 

Tout le monde échoue.

 

C’est la vie qui est ainsi faite.

Croyez-vous que les dirigeants de grosses entreprises ne connaissent pas des échecs ?

 

Dans ce cas, pourquoi Bill Gates, alors qu’il dirigeait encore Microsoft, a dit un jour :

« Il est bien de célébrer le succès. Mais il est encore plus important de tirer des leçons de l’échec. »

Et c’est bel et bien ce qu’il vous faut faire.

 

Plutôt que de vous apitoyer sur vous-même en cas d’échec, demandez-vous plutôt pourquoi vous avez échoué.

 

Tirez-en des leçons, et tenez-en compte pour votre prochaine tentative.

 

Le simple fait de savoir où le bât a blessé vous donnera confiance en votre capacité à réussir au prochain essai.

Avez-vous des questions, des préoccupations ?

 

Merci de nous en faire part dans les commentaires ci-dessous !

 

Et pour aller plus loin et faire un premier pas pour booster davantage la confiance en soi, vous pouvez découvrir ce programme.

Cet article a 3 commentaires

  1. Merci pour ces précieux conseils.
    Très bonne initiative et formule 100 % positive et gagnante.
    A suivre et à développer !

  2. Le problème, c’est que lorsqu’on est salarié, la confiance en soi peut être mise à rude épreuve quand le management nivelle par le bas et sert de défouloir au supérieur.

    Heureusement que je ne suis plus salarié :)

Laisser un commentaire

726370b65adfac10cd0df9ad4da55d34DDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD