✍ 23 affirmations qui boostent la confiance en soi et l’estime de soi

✍ 23 affirmations qui boostent la confiance en soi et l’estime de soi

Bien avant Internet, on entendait parler des affirmations qui décuplent la confiance en soi, l’estime de soi, et prédisposent davantage au succès. Mais certains se sont plaints de ce que leur vie n’a pas changé après les avoir répétées.

D’autres, comme Napoléon Hill et 500 des américains les plus riches et les plus puissants (dont des présidents des États-Unis et de puissants hommes d’affaires tels qu’Andrew Carnegie et John Rockefeller) croient en la toute puissance des affirmations.

Marchent-elles vraiment ? Si oui, pourquoi pas pour tout le monde ? Y a-t-il des règles à respecter ? Quelle est la clé pour acquérir confiance en soi et changer sa vie grâce aux affirmations ? Comment accélérer les résultats ? Autant de questions auxquelles nous répondons ci-dessous.

Est-ce que cela change quelque chose aux résultats de se répéter qu’on est sûr de soi, qu’on a foi en soi ?

On entend beaucoup de gourous du développement personnel dire que pour changer sa vie, il suffit de se faire de l’autosuggestion.

Il y a certes plusieurs formes d’autosuggestion. Mais la plus basique et la plus simple d’entre elles, c’est d’identifier ce que l’on veut, d’en faire des affirmations positives, puis de se les répéter fréquemment.

Donc, si l’on manque de confiance en soi et qu’on veut en acquérir, il suffirait de se répéter très souvent: « j’ai confiance en moi ».

Est-ce vrai ? La science n’arrive pas encore à le démontrer de A à Z. Mais ce n’est pas une raison pour affirmer que ça ne marche pas. Il est arrivé que la science se soit trompée dans l’histoire. Il y a également de nombreuses choses que la science n’a pas tout de suite découvertes, mais qui ont toujours existé : l’électricité, la pesanteur, etc, etc.

De plus, notre cerveau est un univers à lui tout seul ; et la science en a à peine commencé l’exploration.

Si je dois suivre mon expérience personnelle et celle de milliers d’autres, je dirai sans hésiter : « Oui, c’est VRAI, L’autosuggestion fonctionne ! », « Oui, ça MARCHE ! ».

Quand j’ai voulu me libérer de la peur de parler en public, il m’a fallu 3 mois d’autosuggestion matin, midi, et soir + d’autres éléments destinés à me convaincre que c’est vrai… pour que j’y croie. Et cela m’aurait facilement pris 6 mois ou 1 an si je m’étais contenté de me répéter « Je parle en public avec succès. Je suis un brillant orateur ». Je vous explique pourquoi plus loin.

Mais ce que vous devez savoir pour le moment, c’est qu’en fait, vous vous auto-suggérez tout le temps ; et cette arme redoutable fonctionne d’habitude contre … vous-même.

Par exemple, parce que je ne travaillais pas en calculs au cours primaire, j’en ai déduit que j’étais nul dans les chiffres. C’était de l’autosuggestion. Et au collège, je n’ai rien fait pour que cela change.

La preuve ? Il a fallu que j’aille à l’université et qu’on m’exige, pour réussir, d’avoir une moyenne minimum dans toutes les matières pour que je me mette à avoir de bonnes notes en comptabilité, mathématiques financières et statistiques. Là aussi, c’était de l’autosuggestion que je me faisais. Car je pensais que je n’avais pas le choix. Si je voulais réussir et aller au niveau supérieur, il me fallait coûte que coûte trouver le moyen de comprendre enfin les chiffres.

Après avoir retenu cette leçon, j’ai persévéré ; et des années plus tard, j’ai formé des cadres et chefs d’entreprise en intelligence financière, autrement dit en compréhension des chiffres de leur entreprise et des décisions que cela devait amener de leur part.

À travers cet exemple, voyez-vous la force de l’autosuggestion ?

Cette arme est si puissante que Napoléon Hill, à travers son livre « Réfléchissez et devenez riche » nous rapporte qu’elle a été à la base du succès des 500 américains les plus riches et les plus puissants qu’il a pu interviewer.

Certains enseignants et parents connaissent d’ailleurs très bien cette méthode. Quand on veut obtenir un comportement d’un enfant, on lui fait copier 500 à 2000 fois qu’il a adopté ce comportement. Donc, si l’enfant vole et qu’on veut le remettre sur le droit chemin, on lui fait copier 500 à 2000 fois « Je suis honnête ». De l’autosuggestion très forte !

Je sais que je suis capable d'atteindre le but que je me suis fixé, en conséquence j'exige de moi-même une action continue et inlassable dans ce sens. (citation de Napoléon Hill)
Je sais que je suis capable d’atteindre le but que je me suis fixé, en conséquence j’exige de moi-même une action continue et inlassable dans ce sens. (citation de Napoléon Hill)

Vous répéter « J’ai confiance en moi » vous amènera à avoir confiance en vous-même. Mais il y a certaines conditions à respecter.

Il ne suffit pas de se répéter une ou deux fois « J’ai confiance en moi » pour en acquérir. Il ne suffit pas de le faire pendant 21 jours. Il faut le faire jusqu’à y croire.

Si vous croyez que vous êtes capable de parler en public avec succès, vous trouverez le moyen de le faire. Si vous croyez fermement que vous pouvez aborder cette femme si séduisante, vous le ferez. Si vous croyez que vous pouvez devenir riche, vous le deviendrez. Sauf si entre-temps, la mort vous fauche, etc.

De même, si vous croyez que vous avez confiance en vous, vous aurez confiance en vous.

La clé pour avoir confiance en vous par l’autosuggestion, c’est de croire en votre affirmation. Si vous parvenez à y croire en une seconde, tant mieux ! Si vous le faites en 21 jours, tant mieux ! Mais s’il faut un an, eh bien, il faut un an !

Confiance en soi : comment décupler l’efficacité des affirmations et accélérer les résultats ?

Les spécialistes de la question nous apprennent que nous avons un conscient et un subconscient. Quand une affirmation réussit à passer dans le subconscient, elle se réalise. Donc, si votre affirmation de confiance en soi passe dans le subconscient, vous aurez rapidement confiance en vous-même.

Pour que l’affirmation positive de confiance en soi passe dans le subconscient, il y a 2 méthodes :

– 1ère méthode : vous répétez l’affirmation des centaines et des centaines de fois. De façon mécanique !

– 2ème méthode : vous répétez l’affirmation, mais en y associant des émotions positives : joie, amour, etc. Car sous l’effet des émotions positives, le conscient relâche son rôle de gardien du subconscient ; et les suggestions y entrent beaucoup plus facilement.

Que vous préfériez la 1ère ou la 2ème méthode, voici, pour chacune d’entre elles, un moyen de toucher plus rapidement votre subconscient et donc d’obtenir beaucoup plus vite des résultats :

Comment accélérer les résultats en vous servant de la 1ère méthode :

plutôt que de vous répéter 3 fois par jour (une fois le matin, une fois à midi, et une fois le soir) votre affirmation sur la confiance en soi, trouvez-vous un casque audio avec écouteur.

Puis, téléchargez gratuitement le logiciel Audacity. Installez-le sur votre poste. Placez alors le casque sur vos oreilles, assurez-vous que le micro est activé. Enregistrez votre affirmation de confiance en soi à haute voix. Répétez-la 10 à 20 fois lors de l’enregistrement.

Une fois que c’est fait, commencez par écouter la version enregistrée de votre propre affirmation. Laissez le casque sur vos oreilles tout le long de la journée ou du moins durant la moitié de chaque journée.

Si le volume est trop fort et vous perturbe, baissez-le. L’important, c’est que vos oreilles l’entendent ! Ce sera alors comme si vous le répétiez de nombreuses fois par jour.

Imaginez un peu : dans le 1er cas, vous répétez seulement 3 fois par jour votre affirmation. En utilisant ma technique, vous répétez d’innombrables fois chaque jour, sans vous fatiguer et tout en vous consacrant à d’autres activités.

Comment accélérer les résultats en vous servant de la 2ème méthode :

ici, il vous faut des émotions pour que les affirmations pénètrent plus facilement et plus rapidement votre subconscient.

Mais si vous passez une dure journée, comment trouver la force de rire ou d’aimer ? Le faire peut être très difficile dans ce cas !

La solution pour imprégner rapidement et facilement votre subconscient de votre affirmation sur la confiance en soi, c’est de… visualiser des images, sons et sensations associées à cette affirmation.

Donc, si quelqu’un a peur de parler en public et veut acquérir confiance en ses capacités de brillant orateur, il peut par exemple se visualiser devant un auditoire, en train de parler avec aisance et plaisir, voir les gens en train de l’écouter attentivement, puis les entendre l’acclamer à tout rompre ! À la fin de son intervention, certains d’entre eux viennent lui serrer la main, et lui disent qu’il est un brillant orateur. Puis, il s’entend en train de se dire : « Waoh, je suis un excellent orateur ! » ; et il en rit de joie.

Si, lors de votre visualisation, vous prenez le temps de laisser les détails affluer dans votre esprit, vous libérerez des émotions ; et vous imprègnerez votre subconscient de votre affirmation de foi en vous, mais également de tout ce que vous avez envie de vivre dans le futur sur ce point-là. Croyez-moi, c’est puissant !

Pour des résultats plus rapides et plus intéressants, combinez, comme moi, les 2 méthodes : pendant la journée, mettez votre casque audio à l’oreille et écoutez votre affirmation. Le matin au réveil et le soir avant de vous endormir, visualisez.

Les 3 erreurs fatales à éviter quand on conçoit une affirmation !

Il y a des erreurs à ne pas commettre quand on conçoit une affirmation. Elles sont souvent liées à la façon dont le subconscient fonctionne :

– Le subconscient ne comprend pas le futur. Mettez donc vos affirmations au présent ! Il ne faut pas dire « J’aurai foi en moi », mais plutôt « J’ai foi en moi ».

– Le subconscient comprend les choses dans leur sens littéral. Dire « Je ne veux pas manquer de confiance en moi-même », c’est se préparer à en manquer. Il vaut mieux dire « J’ai confiance en moi ». La clé, c’est de dire ce qu’on veut plutôt que ce qu’on ne veut pas.

– Le subconscient ne comprend pas les phrases trop longues. Faites donc des phrases courtes. Si possible, limitez-vous au classique « Sujet, verbe, complément ».

En résumé, votre affirmation doit être positive, courte et au présent de l’indicatif.

Pourtant, il y a un dernier point que je tiens du Docteur Joseph Murphy, que j’ai eu l’occasion d’éprouver moi-même à une époque où je manquais totalement de confiance en moi-même, et sur lequel j’aimerais attirer votre attention.

Le voici : lorsque votre confiance en vous est totalement détruite, si vous répétez votre affirmation, votre conscient va vous répondre : « C’est faux ! Ce n’est pas vrai ! ».

S’il le fait, votre affirmation de confiance en vous-même n’entrera jamais dans votre subconscient. Heureusement, il y a deux solutions à ce problème :

– 1ère solution : visualisez. Parce que la visualisation est à elle seule tout un film qui génère des émotions, votre conscient n’y résiste pas.

– 2ème solution : répétez votre affirmation sans y associer de pronom personnel. Donc, ne dites plus « J’ai confiance en moi », « Renée, tu as confiance en toi ».

Dites plutôt « Confiance en soi », « Foi en soi », « Assurance en soi ». Votre conscient ne pourra plus vous contredire en vous disant que vous, vous manquez de confiance en vous.

Un autre accélérateur important, c’est le fait de consigner vos victoires, même petites. J’en parle dans l’article « Avoir confiance en soi : le guide gratuit. »

A partir d'aujourd'hui, je m'autorise à aller de mieux en mieux et je vais apprendre à me faire de plus en plus confiance
A partir d’aujourd’hui, je m’autorise à aller de mieux en mieux et je vais apprendre à me faire de plus en plus confiance

Plus haut, je vous ai dit ceci : « Quand j’ai voulu me libérer de la peur de parler en public, il m’a fallu 3 mois d’autosuggestion matin, midi, et soir + d’autres éléments destinés à me convaincre que c’est vrai… pour que j’y croie ».

Les autres éléments en question, c’est l’enregistrement de chacune de mes victoires, même petites.

Confiance en soi : quelques affirmations dont vous pourrez vous inspirer

Voici quelques affirmations dont vous pourrez vous inspirer :

  1. J’ai une confiance indestructible en moi-même,
  2. J’ai une confiance forte en moi-même,
  3. J’apprends à avoir confiance en moi,
  4. Je suis confiant en moi-même,
  5. De jour en jour, j’ai de plus en plus confiance en moi,
  6. La confiance en soi est un concept qui me remplit de force
  7. J’ai foi en moi-même,
  8. J’ai une foi puissante en moi-même,
  9. A partir de maintenant, je m’autorise à avoir foi en soi,
  10. Je suis sûr(e) de mon succès,
  11. Avec la confiance en moi, alors je suis sûr de réussir,
  12. Je suis confiant(e) en mes capacités,
  13. J’ai de plus en plus confiance en mes capacités,
  14. Je crois en moi
  15. Jour après jour, je crois de plus en plus en moi,
  16. J’ai tout le potentiel nécessaire pour réussir,
  17. Né pour réussir,
  18. Je peux tout
  19. Pouvoir
  20. Je suis un succès de par ma naissance
  21. J’ai décidé de ne plus avoir peur du succès.
  22. Je m’aime de plus en plus chaque jour
  23. Amour de soi

Voilà, vous-êtes vous déjà servi des affirmations sur la confiance en soi ? Lesquelles ? Pendant combien de temps l’avez-vous fait ? Quels ont été les résultats ? Partagez votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous.

Cet article a un commentaire

  1. Ma phrase fétiche pour passer au dessus des obstacles lorsque je perds pied :
    « Tu possèdes en toi toutes les ressources nécessaires pour…… (intitulé du challenge) »

Laisser un commentaire

Fermer le menu
7e47c4e8d19ab0f271cae244de4439cajjjjjjjjjjj