Attention, l’excès de confiance en soi est fatal : il fausse nos capacités de jugement, donc nos décisions et résultats !

Attention, l’excès de confiance en soi est fatal : il fausse nos capacités de jugement, donc nos décisions et résultats !

On parle beaucoup de comment avoir confiance en soi :

Le manque de confiance en soi vous pèse ?

Téléchargez immédiatement votre guide illustré de 29 pages sur la motivation
+
PROCHAINEMENT :

Le programme "J'inspire Confiance !" pour vous permettre de reprendre rapidement et durablement confiance en vous :

Vous êtes libre de vous désinscrire à tout moment

  • comment renforcer la foi en soi,
  • comment retrouver confiance en soi,
  • Comment augmenter son estime de soi,
  • etc.

Pourtant, personne n’évoque le plus gros piège qui guette ceux qui ont en confiance en eux : l’excès de confiance en soi.

  • Quelles sont les conséquences d’un excès d’assurance en soi ?
  • Comment est-ce que l’excès de confiance en soi influence notre jugement, nos décisions et nos résultats ?
  • Comment éviter les conséquences d’un tel excès ?

Lisez ce qui suit et vous découvrirez des réponses appropriées à toutes ces questions

Comment trop croire en soi influence négativement notre jugement, nos décisions et nos résultats !

Toute personne qui a confiance en elle-même a tendance à surestimer ses propres capacités,

ce qui fausse son jugement, ses décisions et donc ses résultats !

Prenons un exemple pour illustrer cela :

vous avez parlé en public avec succès à de nombreuses reprises.

Partout où vous passez, les gens sont impressionnés par vos talents d’orateur.

On dit de vous que vous êtes un brillant orateur.

On vous félicite à ce sujet.

On vous demande même de donner des cours de prise de parole en public.

Tous ces bons résultats tirent vers le haut votre niveau de confiance en vous-même.

En fait, vous avez une confiance inébranlable dans votre capacité à briller dans l’art oratoire.

Un soir, on vous appelle pour vous demander si vous pourrez prendre la parole en public à l’occasion d’un évènement qui se tient dans 3 jours.

Vous savez parfaitement que votre emploi du temps surchargé ne vous permettra pas de vous préparer convenablement.

Mais voilà, vous avez tellement brillé dans vos prises de parole en public que vous vous dites que vous serez capable d’improviser,

ce qui vous pousse à accepter.

Les 3 jours passent.

Puis, voici venu le moment de prendre la parole en public.

Entre-temps, vous n’avez pas vraiment eu le temps d’approfondir vos recherches, de trouver des informations indiscutables sur le sujet, et de tracer un plan précis de votre exposé.

Vous avez juste gribouillé par ici et là les grandes lignes, certain d’éblouir votre auditoire comme d’habitude.

Mais, à un certain moment, lorsque vous avancez une information, quelqu’un dans votre auditoire vous contredit.

Cette information n’est pas vérifiée…. et il en a les preuves.

Vous voici mal à l’aise, incapable d’avoir le même effet sur votre auditoire, gêné par ce manque de professionnalisme.

Vous essayez de vous défendre.

….mais malgré tous vos efforts, les faits sont têtus :

l’information n’est tout simplement pas vraie.

…et plus vous essayez de vous défendre, plus vous vous enlisez.

L’histoire ci-dessus est vraiment arrivée à un ami à moi.

Relisez-la

et vous verrez comment son excès de confiance en lui avait influencé son jugement, ses décisions

…et enfin ses résultats.

Parce qu’il avait reçu tellement d’applaudissements de par ses interventions à travers le monde, il avait un excès de confiance dans sa capacité à parler en public avec succès.

Même s’il fallait improviser !

Son excès de confiance en soi avait donc influencé son jugement.

Il l’avait faussé.

 

Sûr de lui, il a accepté la proposition qu’on lui a faite.

Son excès de foi en lui-même venait d’influencer son jugement.

Sa prise de parole en public n’a pas été terrible ce jour-là.

Son excès d’assurance en soi venait d’influencer ses résultats.

Et il n’est pas le seul à qui ce genre de choses arrive.

Dès que vous avez confiance en vous-même dans un domaine donné, son excès vous guette.

…Presque instantanément !

Prenez Usain Bolt, l’un des plus grands athlètes de l’histoire, champion olympique à six reprises et onze fois champion du monde, l’homme surnommé « L’Éclair » ou encore « La Foudre », détenteur de trois records du monde : 9s58 sur 100m, 19s19 sur 200m, et 36 s 84 sur 4* 100m.

Lorsque Usain Bolt avait dix-sept ans, retenu pour une première participation aux Jeux Olympiques d’Athènes, il avait tellement confiance en ses propres capacités qu’il n’a pas pris les précautions nécessaires.

 

Résultat : des douleurs à la cuisse entraînent son élimination dès le premier tour du 200m avec un temps de 21 s 05.

Oui, l’excès de confiance en soi influence nos jugements

…et la science le prouve :

une 1ère étude publiée dans le Journal of Neuroscience nous révèle que nos jugements sont manipulables et modulables selon le contexte où nous nous trouvons.

 

Donc, pendant que nous écoutons de la musique agréable, nous ne jugeons pas une situation de la manière dont nous la jugeons quand nous écoutons une musique désagréable.

Une autre étude, publiée cette fois-ci dans Nature et Neuroscience, dévoile aussi que nos jugements dépendent également du degré de confiance que nous plaçons en eux.

Donc,

plus nous avons confiance en nos jugements, plus nous avons des opinions tranchées.

Donc, si on reprend l’exemple de la prise de parole en public, mon ami avait, au vu de ses nombreuses expériences réussies, une forte confiance dans son jugement :

il était sûr de briller une fois de plus dans la prise de parole en public.

Même sans préparation.

Même en improvisant.

….et rien en ce moment là n’aurait pu le persuader du contraire.

Faites donc attention !

Car une fois que l’excès de confiance en soi a influencé votre jugement, c’est terminé pour vous !

Sur la base de ce jugement faussé, vous prendrez des décisions erronées

…et vos résultats ne seront pas bons !

À quoi reconnaît-on un excès de confiance en soi ?

Voici quelques signaux qui vous indiqueront que vous souffrez d’excès de confiance en soi :

1) Vous vous prenez pour Superman, capable d’accomplir des tâches surhumaines en un court laps de temps sans avoir pris auparavant les dispositions nécessaires.

Par exemple, vous avez un travail à faire.

Vous savez qu’il nécessite en général 4 heures de temps.

…mais vous pensez pouvoir le faire en 30 minutes.

Sur la base de quoi ?

Vous ne le savez pas vraiment vous-même !

Vous êtes juste certain de pouvoir le faire !

Conclusion : vous dites à votre patron que vous le livrerez dans une heure.

Il compte là-dessus

…et vous le décevez.

Attention, je ne vous interdis pas de croire en votre capacité à livrer un travail de 4 heures en 30 minutes.

Ce serait une erreur de ne pas le faire.

Car c’est ainsi que le monde avance.

C’est ainsi que nous faisons des progrès.

Par exemple, il fallait des semaines (parfois des mois) pour parcourir la distance séparant 2 pays.

Mais aujourd’hui, grâce à l’avion, il ne faut parfois qu’une trentaine de minutes.

Si cela a été rendu possible, c’est parce que des gens y ont tout d’abord cru par le passé.

Mais ce sur quoi j’attire votre attention, c’est ceci :

Si un travail se fait d’habitude en 4 heures et que vous pensez pouvoir le faire en 30 minutes sans avoir pris des dispositions allant dans ce sens,

c’est que vous souffrez d’un excès de confiance en vous-même.

 

2) Vous pensez être capable de trouver une solution à la dernière minute sans y réfléchir avant : pouvoir improviser, et vous en sortir.

3) Vous comptez sur la chance pour vous sortir de situations délicates.

Oui, quand on est quelqu’un de chanceux, on peut se dire :

« Mère la Chance va me sortir de là. »

Dans certains cas, cela équivaudra à penser que la loi de l’attraction agira dans votre intérêt.

C’est bien !

Mais ce qui est grave, c’est de penser que la loi de l’attraction agira toute seule dans votre intérêt, de croiser les bras, et de ne poser aucune action concrète.

Vous vous enliserez dans les problèmes !

Faites donc attention !

Ne souffrez pas d’un excès de confiance en votre capacité à utiliser la loi de l’attraction à votre avantage !


Attention à ne pas vous retrouver dans le même cas après un excès de confiance en vous !

Ici, il s’agissait d’un pro… qui avait prévu quelque chose de particulier… et qui a eu de la chance, ce n’est pas toujours le cas ;)

La solution pour avoir confiance en soi sans souffrir de l’excès :

Si vous voulez avoir confiance en vous-même sans souffrir de l’excès, commencez par découvrir les 4 étapes pour acquérir foi en soi-même.

Je les ai expliquées dans le guide gratuit sur la confiance en soi.

Et j’explique comment les utiliser dans l’article La confiance en soi, le secret des leaders charismatiques.

Une fois que vous avez suivi ces étapes et acquis confiance en vous-même, suivez le conseil suivant :

Avant toute décision, demandez-vous :

  1. Un instant ! Est-ce que je ne suis pas en train de me prendre pour Superman ?
  2. Ok, je me sens capable d’accomplir cela. Mais sur quoi je me base pour le dire ? Ai-je déjà pris des dispositions ? Ou n’est-ce qu’une simple croyance dans mes capacités à y parvenir ?
  3. Si je n’ai pas encore pris des dispositions, puis-je les prendre à temps ? Est-ce que j’ai de quoi le faire ?
  4. Si je n’ai pas de quoi le faire tout de suite, que dois-je décider maintenant ? Quelles actions dois-je entreprendre dès maintenant pour être capable de le faire dans le futur ?

En un mot, surveillez-vous.

À chaque fois que vous vous surprendrez à prendre une décision sans aucun fondement solide, méfiez-vous de vous-même

…et demandez-vous si vous n’êtes pas en train de souffrir d’un excès de confiance en vous-même.

 

Une autre solution pour profiter des avantages de la confiance en soi sans souffrir de ses excès, c’est d’avoir un conseiller (votre femme, votre mari, un ami, un collègue, etc) qui vous veut du bien et qui a la tête sur les épaules, qui réfléchit avant de foncer.

À chaque fois que vous aurez une décision importante à prendre pour votre vie, vous l’exposerez à ce conseiller en lui posant la question :

« À ton avis, est-ce réaliste de ma part de penser être capable de… avec les moyens dont je dispose actuellement ? »

Là aussi, faites attention : il est facile de se choisir un conseiller juste pour en avoir un.

Il est facile de ne pas écouter quelqu’un quand il n’est pas d’accord avec vous !

Mais si vous procédez ainsi, vous perdrez votre temps, celui de l’autre

…et la prochaine fois, il sera enclin à aller dans votre sens juste pour s’éviter des désagréments !

Alors, écoutez-vraiment !

Voilà comment acquérir confiance en soi tout en luttant contre les excès qui en découlent !

Et vous, vous est-il déjà arrivé de manquer de confiance en vous ?

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé, au contraire, de souffrir de l’excès de confiance en soi ?

Comment avez-vous fait pour vous en débarrasser ?

Partagez votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous :

Laisser un commentaire

c839a7e64c5bfa0e92b5fee1059875f5ccccc