Quand le passé vous appelle

Et vous, que faites-vous si le passé vous appelle ?

Comme vous avez pu le voir, je n’ai pas écrit lundi dernier, mais dimanche :le lancement du carnaval d’articles “A la Croisée des Blogs” sur le thème “Comment donner du sens à sa vie?” a décalé le rythme que j’avais mis en place et un projet que je compte vous annoncer officiellement très bientôt me prend actuellement tout mon temps, aussi n’ai-je pas pu écrire mardi ou mercredi en remplacement du lundi.

quand le passé vous appelle
Quand le passé toque à ma porte

© Osbern

Quand le passé sonne à ma porte

Il y a deux jours, le passé a toqué à ma porte : je venais de recevoir, de la part de ma banque, ma nouvelle carte de crédit, une carte Visa Platinum pour remplacer ma carte premier. C’est la première fois que la banque postale propose cette carte et pour son lancement, elle me coûte moins cher que mon ancienne carte.

Cette carte, c’est le symbole de ma vie d’avant : directeur commercial export, une belle voiture, un bel appartement, des revenus corrects.

Je sais, pour avoir fait partie du système que s’ils m’envoient une telle carte, ce n’est pas gratuit: ils estiment qu’avec mes revenus, je pouvais dépenser plus, donc je reçois maintenant une jolie newsletter avec des produits de luxe, pour le cas où je ne saurais pas quoi faire de mon argent?

Mine de rien, ça fait bizarre de se dire: voilà ce que je valais et aujourd’hui, j’ai pris une autre route, j’ai un autre but, je marche vers une nouvelle destinée.

Si votre passé vous rappelle, ne lui répondez pas, il n’a rien de nouveau à vous apprendre!

J’ai entendu un jour la maxime suivante :

si ton passé te rappelle, ne lui réponds pas, il n’a rien de nouveau à t’apprendre!

Mine de crayon, ce n’est pas toujours évident, de ne pas retourner vers lui, car les sirènes du passé sont parfois fort attirantes… et il faut également s’autoriser le droit à l’erreur : peut-être que la décision que j’ai prise n’est pas la bonne et qu’il me faut retourner d’où je viens?

Vous connaissez sûrement cette autre maxime:

Il vaut mieux avoir des remords que des regrets.

Vous êtes-vous demandé ce qu’il y avait derrière?

Quand a-t-on des remords?

On a des remords quand on a tenté quelque chose et qu’on s’aperçoit, après coup, qu’on a fait une erreur. On tire le bilan de notre action… et sur le moment, il paraît négatif.

Quand a-t-on des regrets?

On a des regrets quand on aurait aimé faire quelque chose et qu’on n’a pas osé se lancer. On se dit: j’aurais peut-être pu devenir ou faire ceci ou cela.

J’ai pris pour habitude, il y a maintenant fort longtemps, de suivre une méthode simple et efficace pour ne jamais rien regretter.

Quand vous êtes dans l’action, vous aurez peut-être des remords, peut-être de la réussite, mais si vous restez dans l’inaction, alors à moins d’être satisfait de ce que vous avez, vous risquez d’avoir des regrets.

Les remords sont facilement mesurables et quantifiables, car je sais ce que j’avais et je sais ce que j’ai obtenu.

Les regrets sont de l’ordre de l’imaginaire : si je ne tente pas le coup, comment puis-je savoir ce que je manque?

Si je faisais demi-tour maintenant alors que je ne me suis pas encore lancé jusqu’au bout, juste parce que ma famille ne me soutient pas, alors j’aurais des regrets et je préfère avoir des remords que des regrets.

Pourquoi je préfère les remords aux regrets.

Avoir des remords, cela veut dire que j’ai tenté quelque chose.

Le pouvoir de l’expérience

A toute chose malheur est bon, dit le proverbe (veuillez m’excuser, c’est le billet des proverbes, aujourd’hui :-)  ).

Quand vous faites quelque chose et que vous échouez, vous apprenez toujours quelque chose et quelque part, vous vous enrichissez. Sans doute allez-vous souffrir, mais vous deviendrez meilleur si vous savez comment étudier cet échec.

J’ai joué aux échecs en club pendant quelques années, avec un classement elo de 1880, ce qui correspond à un bon joueur de club.

En apprenant à jouer en club, j’ai commencé à jouer la sécurité: des ouvertures que je connaissais sur le bout des doigts et qui ne comportaient pas de risque.

Petit à petit, mon jeu a fini par m’ennuyer et j’ai cessé de jouer.

Aujourd’hui, quand je joue à nouveau, j’ai complètement changé mon jeu: il est bien plus dynamique, je n’hésite plus à attaquer, quitte à sacrifier une pièce pour rendre le jeu intéressant. Bien sûr, je me prends parfois de splendides revers, mais au moins, mon jeu est redevenu intéressant. Je ne me dis plus : si j’avais osé jouer tel ou tel coup, j’aurais gagné la partie, je le sais, car le coup, si j’estime qu’il est intéressant, même s’il est risqué, alors je le jouerai… et mes adversaires, bien souvent, savent que je peux leur sortir un coup imprévisible de mon chapeau :-)

A chaque fois que je perds une partie lente, je vais la rejouer avec mon adversaire et nous comparons nos stratégies. Aux échecs, on peut analyser une variante, juste pour voir si elle marchait… ou pas.

Dans la vraie vie, vous ne pouvez pas tenter quelque chose “juste pour voir” car vous ne pouvez pas revenir en arrière.

Intersections
Quel chemin prendrez-vous?

© New York City Department of Transportation

Quelle est votre stratégie de vie?

La stratégie de vie est différente dans la vraie vie (par rapport au jeu d’échec) :  si vous faites des erreurs, alors il vous faut tout de suite être capable de comprendre ce qu’elles vous apportent pour corriger le tir la fois suivante.

Seul celui qui ne tente jamais rien ne fait jamais d’erreurs… et moins il en fait, moins il est capable d’en faire.

Ne rien tenter, cela revient à rêver sa vie, à se dire: si j’avais voulu, j’aurais pu.

Et vous, est-ce qu’il y a quelque chose que vous regrettez de n’avoir pas fait?

Si vous pouviez revenir en arrière, qu’est-ce que vous changeriez?

Cet article a 6 commentaires

  1. Bonjour Jean Louis, très bon article, trop de gens vivent dans le passé, il était important de rappeler qu’il faut avancer c’est la seule solution. bonne piqure de rappel. Merci

  2. Bonsoir Loic et merci pour ton commentaire!

    Et toi, est-ce qu’il y a quelque chose que tu regrettes de n’avoir pas fait? Quelque chose que tu voudrais changer?

  3. oui bien sur, comme tout le monde j’ai des regrets. assez peu sommes toute. Je dirai un ou deux grands. heureusement pas plus :)) je suis en général dans l’action c’est d’ailleurs ce que je prône. et je préfère subir des échecs plutôt que de ne rien faire.

    bien à toi

  4. Jean-louis, je ne trouve pas le lien pour te contacter directement. peux tu m’aiguiller ?
    merci

  5. En effet, j’avais retiré le formulaire de contact de la page de présentation, je viens de la remettre ;)

  6. Salut Jean Louis,
    Je découvre ton blog aujourd’hui :-) Personnellement je regrette d’avoir mis autant de temps à quitter mon patron pour prendre mon envol d’entrepreneur!

Laisser un commentaire

08dd23e3e7677f7136b37a4e1bcfe226NNNNNNNNNNNNN