Qui est-ce que vous écoutez?
Cliquez ici pour savoir comment déterminer les signes indispensables que doit avoir la personne que vous choisissez d'écouter!

Qui est-ce que vous écoutez?

Bonjour!

Comment allez-vous pendant ces périodes de fête?
Tout avance au ralenti… ou presque, car c’est la meilleure période de l’année pour beaucoup de commerces!

​Pour que ce contenu reste gratuit,

​de qualité et sans pub :

​Parce que chaque euro compte, merci à vous !

Vous êtes en droit de vous demander pourquoi je ne vous parle pas tout de suite de la boîte que je suis en train de monter et pourquoi je suis persuadé qu’elle aura beaucoup de succès?
C’est simple: j’aime parler de ce que je connais et je n’aime pas les gens qui conseillent sur ce qu’ils ne connaissent pas.

1- Beaucoup de conseilleurs ne savent pas de quoi ils parlent

Avez-vous vous aussi, autour de vous, des personnes qui veulent vous expliquer comment mener votre vie alors qu’ils ne tiennent pas les rennes de la leur?
… comme si elles espéraient que leurs conseils marcheraient sur quelqu’un… et donc, peut-être que cela marcherait également pour elles?
Il y a autour de moi encore tellement de monde voulant m’expliquer comment travailler, mener ma vie, éduquer mes enfants, …

Je reconnais que j’en parle beaucoup au début, mais il est bon de reprendre les bases continuellement, de toujours les travailler.
A ce propos, Kevin Trudeau tient également une bonne partie de son audio de 14h « Votre désir est votre ordre, les secrets qu’Ils ne veulent pas que vous sachiez » sur ce thème: qui est-ce que vous écoutez?

Il montre qu’il y a beaucoup de soi-disant enseignants qui parlent de richesse sans l’être par eux-mêmes, qui le sont parfois… parce qu’ils vendent des cours sur « comment devenir riche. »

Si je veux prouver quelque chose, il faut donc que j’aie en moi les signes de la réussite dans mon domaine d’expertise.

Combien de gens ne respectent pas ce point et décridibilisent tout un système, juste parce qu’ils ne mettent pas en application ce qu’ils prêchent?

Comment motiver les autres si vous n’êtes pas vous même convaincus de votre système?

2- On apprend en avançant pas à pas

Un autre point important, c’est que mon but n’est pas de vous montrer comment j’ai réussi (ce qui n’est d’ailleurs pas encore le cas), mais de vous montrer comment j’y suis arrivé afin que vous puissiez reproduire la même chose en mieux car vous aurez évité sans doute certains des écueils que j’aurai rencontré.

C’est sans doute la raison pour laquelle j’aime tellement la citation suivante de Lao Tseu:

Un chemin de mille lieues commence toujours par un premier pas.

Si vous trouvez la tâche à accomplir trop grande, n’oubliez pas qu’il faut toujours faire un pas après l’autre, qu’on ne devient pas un maître du jour au lendemain mais en avançant dans la même direction.

3-L’apprentissage par l’erreur

Le troisième point est le gros bonus que j’espère ne pas vous montrer mais qui, s’il arrive, sera peut-être le plus grand événement de ma vie :

Si je me plante, la leçon n’en sera sans doute que meilleure car le plus important, ce n’est pas la chute, mais la façon dont on se relève et les leçons que l’on apprend de ses échecs.

​Est-ce que vous avez apprécié cet article?

Si​ oui  ​et que vous voulez aussi en apprendre plus sur ce projet,

J’ai énormément étudié pour que cela n’arrive pas et je pense profiter des erreurs des autres comme si c’étaient les miennes, mais comme tout peut arriver…

 

Bonne journée!

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour Jean-Louis,
    Tu as raison, l’erreur est formatrice, mais quand on commence par des petits pas, il est inutile de penser aux éventuelles erreurs ou aux possibles échecs.
    Un ami qui me coache, me disait à propos d’une phrase que j’avais prononcée : « tu utilises le mot essayer, ça veut dire que tu ouvres la possibilité d’échouer, utilise plutôt le présent ou le futur immédiat : je fais ou je vais faire ceci ou cela, et non pas j’essaie de… »
    Amicalement.

Laisser un commentaire

7bcaf222f6d118a2a02d5afa3370ce71www