Développez votre Intelligence financière avec  Robert Kiyosaki

Développez votre Intelligence financière avec Robert Kiyosaki

Dans les lignes qui suivent, vous allez apprendre qui est Robert Kiyosaki et pourquoi il est très intéressant d’étudier le personnage si vous voulez développer votre intelligence financière.

Découvrez le secret des gens riches :

Une énorme confiance en soi + une motivation sans faille

Téléchargez immédiatement votre guide illustré de 29 pages sur la motivation
+
PROCHAINEMENT :

Le programme "J'inspire Confiance !" pour vous permettre de reprendre rapidement et durablement confiance en vous :

Vous êtes libre de vous désinscrire à tout moment

Vous saurez également quels sont les 5 livres de Robert T. Kiyosaki que j’ai lu, quels sont, à mon sens, les deux meilleurs… et pourquoi je n’en ai acheté que 5? (chapitre 13 dans la table des matières, vous n’avez qu’à cliquer dessus pour arriver directement au bon chapitre).

Vous découvrirez également le jeu (en anglais) qu’il a mis en place pour vous enseigner l’intérêt de savoir gérer ses finances (chapitre 12 dans la table des matières).

Comme vous pouvez le voir, cet article est plutôt conséquent, je vous encourage donc, dans un premier temps, à parcourir la table des matières… et à cliquer dessus pour vous rendre directement au chapitre qui vous intéresse le plus.

Sinon, si vous avez le temps, eh bien prenez-vous un verre, asseyez-vous confortablement… et je vous souhaite une bonne lecture de cet article qui risque de radicalement changer l’approche que vous avez de l’argent!

Avant que vous n’alliez plus loin dans la lecture de cet article, je préfère vous prévenir qu’il risque de vous choquer car ce qui y est dit est à des lieues de ce que l’on nous enseigne sur l’argent.

Biographie de l’entrepreneur et millionnaire Robert T. Kiyosaki

Robert Kiyosaki est né le 04 avril 1947 à Hawaii.

Son père biologique avait fait de grandes études, avait un poste d’éducateur important… et est mort en laissant des dettes derrière lui.

Le hasard avait voulu que Robert Kiyosaki allait dans une école d’enfants de riches bien qu’il ne l’était pas lui même et avait, enfant, un copain qui se prénommait Mike. Le père de ce copain n’avait pas son bac et le début de sa vie n’était pas particulièrement prometteuse.

Pourtant, il a réussi à devenir un des hommes les plus riches de Hawaii en partant de rien.

Les deux pères de Kiyosaki, l’un riche, l’autre pauvre

Le père de Mike est devenu, en quelque sorte, son père spirituel, son mentor.

Il a eu, avec ses deux pères, deux visions du monde diamétralement opposées : l’un pensait qu’il fallait avoir fait de bonnes études et un bon métier pour être sûr d’avoir une belle vie alors que l’autre trouvait cette voie bien trop risquée.

Robert Kiyosaki voulait savoir comment devenir riche et son père spirituel lui a enseigné la voie qu’il a suivie.

Cette voie, il l’explique de manière très pédagogique dans son livre “père riche, père pauvre” la différence entre les riches et les pauvres.

Différence simple entre actif et passif

Entre autres, il explique vraiment très simplement la différence entre les actifs et les passifs.

Vous voulez sa formule?

Eh bien la voici:

  • Actif = ce qui rentre dans votre poche
  • Passif = ce qui sort de votre poche.

Un exemple : si vous achetez un bien immobilier pour le louer, suite à divers calculs, vous allez savoir si, à la fin du mois, de l’argent sort de votre poche ou si de l’argent rentre.

Si de l’argent sort, c’est un passif (et donc à éviter au possible)

Si de l’argent rentre, alors c’est un actif (et donc à accumuler au maximum).

Ce calcul, lors de l’achat d’un investissement (immobilier, matières premières, …), peu de gens le font… ou en tout cas, peu de gens riches.

Si vous ne le faites pas, je vous invite à vous inscrire à ma liste de diffusion (formulaire du dessus ou celui du dessous), vous recevrez dans les prochains mails des outils qui vont vous aider à le faire.

Même si, aujourd’hui, vous êtes à des lieues d’investir dans l’immobilier, il est toujours intéressant de regarder les opportunités que proposent le marché : comment voulez-vous trouver la bonne opportunité si vous n’apprenez jamais à regarder?

coucher de soleil #citation de Paul Emile Victor : La seule chose qu'on est sûr de ne pas réussir est celle qu'on ne tente pas.
#citation de Paul Emile Victor : La seule chose qu’on est sûr de ne pas réussir est celle qu’on ne tente pas.

Pensez-vous comme un riche ou comme un pauvre?

Les pauvres préfèrent partir du principe que tout ça n’est que spéculation et que de toute façon, l’immobilier, les matières premières, … se bonifient avec le temps.

Pourtant, si vous regardez la courbe de l’évolution de ces sources d’investissement, vous réaliserez qu’elle n’est pas linéaire et que parfois, il y a même un grand krach, comme en Espagne en 2007.

Alors, pourquoi acheter en se disant qu’on gagnera de l’argent plus tard et être prêt, pour cela, à en perdre aujourd’hui?

Sa solution est simple: gagner de l’argent avec ses investissements dès maintenant, ça limite les risques et surtout, ça ne nous appauvrit pas!

Une autre différence entre les riches et les pauvres

Un autre point vraiment très intéressant que j’ai relevé dans son livre, c’est que les riches ne travaillent pas pour l’argent, mais qu’ils préfèrent laisser leur argent travailler pour eux.

On nous a en effet enseigné que le meilleur moyen de gagner de l’argent, c’était de travailler pour en trouvant un bon job.

Ainsi, nous terminons nos études avec un diplôme qui va nous donner le droit de postuler à divers emplois.

Nous allons, ce faisant, échanger notre temps et notre labeur contre un virement à la fin du mois, et ce sans réaliser que le temps est notre bien le plus précieux.

En tant qu’employés, nous bénéficions de sécurités diverses et variées: le salaire minimum en France, la sécurité sociale, l’assurance chômage, …

Toutes ces sécurités ont un coût que nous payons chaque mois: si vous regardez votre fiche de paye, vous verrez ce que vous payez chaque mois pour toutes ces assurances, taxes, … mais aussi la part patronale qui est également plutôt importante.

Ces sécurités n’en sont plus vraiment quand vous réalisez que vous n’êtes pas maîtres de votre destinée: vous dépendez d’une entreprise qui doit bien fonctionner (en tout cas, vous devez lui rapporter plus que vous ne lui coûtez pour qu’elle puisse vous payer, si l’équilibre entre ses dépenses et ses rentrées d’argent ne se fait pas, alors elle fera faillite).

La peur du lendemain et la recherche de sécurité

Une fois au chômage, alors la peur se fait ressentir: comment vais-je subvenir à mes besoins?

Qu’est-ce que je vais devenir?

Est-ce que je vais retrouver rapidement un travail?

Comme nous n’avons pas appris à sortir du cercle, à penser autrement, nous allons fouiller dans les offres d’emploi et postuler un peu partout, à la hâte, pour retrouver vite du travail.

Robert Kiyosaki en train de donner une conférence crédits photo © Gage Skidmore
Robert Kiyosaki en train de donner une conférence crédits photo © Gage Skidmore

La voie pour devenir riche n’est pas facile

C’est en comprenant tout ça que Robert Kiyosaki a tracé sa voie.

Ça n’a pas été facile, ce fut même TRES difficile.

Dans “Père riche, père pauvre” il embellit la réalité, mais dans ses ouvrages suivants, il montre bien les galères par lesquelles il est passé.

Il a été ruiné plusieurs fois avant de trouver sa voie.

La méthode qu’il préfère, c’est l’immobilier parce que ça lui donne l’impression de jouer au monopoly… et qu’il aimait beaucoup ce jeu quand il était enfant.

En suivant une règle simple, il est possible d’estimer un bien immobilier et de limiter le risque.

Une fois que vous avez vos biens immobiliers et que chaque bien vous rapporte mettons ne serait-ce que  10 EUR par mois, vous ne risquez plus grand chose, que le prix de l’immobilier monte ou baisse : vos loyers rentreront toujours de la même manière.

Là aussi, il y a bien entendu aussi des risques: vous pouvez héberger des vandales, des gens qui ne paient pas leur loyer, … mais là encore, le risque s’évalue… et il s’évalue même très bien, demandez à votre assurance, ils en savent quelque chose, c’est d’ailleurs comme ça qu’ils estiment ce que vous allez leur payer chaque année, chaque trimestre ou chaque mois!

Robert Kiyosaki est persuadé que s’il y a tellement de pauvres dans le monde, c’est parce qu’on ne leur a jamais expliqué comment devenir riche, alors il a souhaité donner des cours d’Intelligence Financière via ses différents livres et un jeu de société : “Cashflow” (cliquez ici pour jouer à la version en ligne gratuite de son jeu).

La peur de suivre une autre voie

Son jeu est un peu simple, je trouve et surtout, vous n’avez pas la sensation de risque que vous avez dans la vraie vie quand vous montez votre propre business et que vous vous dites : “à partir de maintenant, je dépends uniquement de moi et c’est comme ça que je vais vivre et faire vivre ma famille.”

J’ai sauté le pas… et si je peux vous assurer une chose, c’est que c’est super déstabilisant pour tout le monde : mes amis, ma famille, mon épouse… comme pour moi!

Je n’ai jamais appris tout ça à l’école et je le regrette.

On ne nous explique pas non plus les crises de doutes que nous allons traverser, les pleurs, les joies, …

On nous montre le troupeau de personnes grises qui vivent selon le schéma classique : “métro, boulot, dodo” et celles qui ont réussi au-delà de l’imagination, on nous présente très régulièrement des schémas et des chiffres qui exposent clairement la différence entre les riches et les pauvres, en nous expliquant que d’être riche, c’est pas bien, qu’ils devraient nous donner tout leur argent (soit dit en passant certains, comme Warren Buffet et plusieurs autres, ont donné 90% de leur fortune… mais ce n’est jamais assez, n’est-ce pas? => en tout cas, je n’en ai pas vu la couleur dans ma poche), mais on ne nous présente pas assez le chemin qui mène à la richesse… et surtout, on ne nous explique pas les écueils qui vont se trouver sur notre chemin.

Vous voulez devenir riche en partant de rien? Apprenez à faire des erreurs!

J’ai rencontré de nombreux coachs devenus riches qui sont ravis de nous expliquer comment ils ont fait.

Pour commencer, ils nous posent toujours cette question : “Est-ce que vous voulez devenir riche?

Eh bien ça tombe bien, je  suis devenu riche en partant de rien, voici comment j’ai fait, c’est en fait super simple…”

… mais on nous présente toujours l’or et jamais la sueur qui va tomber de notre front quand nous commencerons à emprunter cette voie.

Robert Kiyosaki n’appuie pas trop dessus, mais au moins, on sent, par moments, dans ses livres, la souffrance qu’il a dû ressentir quand il s’est retrouvé, avec sa compagne, Kim, sans argent.

Nous croyons que les riches ont le feu sacré, que tout ce qu’ils font réussit du premier coup, mais c’est faux: ils échouent, tout comme nous.

Ils échouent sans doute même plus souvent que nous, et ce pour la simple bonne raison qu’ils vont tenter plus de choses.

#citation de Jean Giono : "Les sentiers battus n'offrent guère de richesses; les autres en sont plein." Image : Tâche d'entre jaune
#citation de Jean Giono : « Les sentiers battus n’offrent guère de richesses; les autres en sont plein. » Image : Tâche d’entre jaune

Personne n’a LA bonne idée du premier coup : ça, ça s’appelle gagner au loto… et très rares sont ceux qui gagnent au loto au premier essai (en fait, même au 1000ème essai, au loto, c’est rare, car votre taux de réussite ne dépend pas de vous, mais d’un hasard cosmique).

Si vous décidez de ne plus dépendre d’un gouvernement apparemment ruiné, d’un patron qui verra naturellement en premier son propre bénéfice (c’est sans doute pour cela qu’il a créé son entreprise), de ne plus payer d’impôts injustes (est-ce que vous trouvez juste que 50% des français paient pour les autres… et que ce ne sont pas les plus riches qui, proportionnellement, paient le plus d’impôt?).

La question de l’impôt

Au fait, puisque j’évoque ce point: vous êtes vous demandé pourquoi les plus riches n’étaient pas ceux qui payaient le plus d’impôt?

Eh bien, la réponse est désagréable à entendre, mais elle est là: ce sont ceux qui rapportent le plus.

Mettez un riche ou une star à un endroit et tout le monde voudra s’y rendre.

Comme tout le monde y sera, un business va se créer en ce point et soudain, l’argent va y couler à flots.

Un riche va vouloir se faire construire une belle maison ou tout du moins complètement modifier son habitat, il va vouloir investir, dépenser, … et ça va développer le petit commerce.

Comme il vit dans d’autres sphères et surtout qu’il a compris comment l’argent fonctionnait, il peut plus facilement profiter du système pour s’en libérer.

Les pauvres (y compris la classe moyenne) sont dépendants du système : nous ne le faisons pas vivre, donc nous devons lui payer notre dîme (le mot est mal choisi, car ce n’est pas 10% que nous donnons, mais bien plus).

Une autre raison qui rend les pauvres dépendants du système, c’est leur relation à l’argent.

Pour les classes non-riches, il est malvenu de parler d’argent, d’en demander, d’en vouloir, … alors que les riches en parlent plus librement et apprennent donc bien plus vite la réelle valeur de l’argent : aussi incroyable que ça puisse paraître, dire que l’argent sert à acheter des choses est en fait super réducteur!

C’est d’ailleurs un point sur lequel je travaille beaucoup actuellement.

Ma relation à l’argent…et la sienne

Je fais des formations sur des choses qui m’ont énormément aidé dans ma vie (quand j’étais jeune, je manquais complètement de confiance en moi, je me trouvais nul, sans intérêt, faible, le stress avait développé des plaques d’eczéma sur mes jambes, j’avais peur de me planter, …) et je sais aujourd’hui très bien partager ce savoir.

Seulement, je cale toujours au moment de demander de l’argent… parce qu’on m’a appris que ce n’était pas bien.

J’ai un bac+5, j’ai cette notion complètement ancrée dans mon esprit.

Pourtant, quand je vais acheter du pain, c’est facile: 1 EUR = 1 baguette.

J’ai besoin de pain pour vivre et je suis prêt à dépenser 1 EUR pour ça.

Pareil quand il s’agit d’acheter une voiture, un livre, …

Tout ça, quand c’est les autres, je le comprends très bien, mais je suis encore sur la route quand il s’agit d’échanger mon savoir, mes connaissances… contre l’argent des autres.

Ce que mes connaissances vont vous apporter est énorme, mais tant que je ne serai pas clair entre ce que je suis et ce que je dis, je ne me sentirai pas bien.

C’est d’ailleurs pour pallier à cela que Robert Kiyosaki est devenu vendeur chez Rank Xerox. Au début, il a eu également énormément de mal et il a bien failli ne pas pouvoir rester chez eux… avant de devenir leur meilleur vendeur et de les quitter pour continuer son développement personnel.

Donc en gros, pour faire bref, Robert Kiyosaki est un entrepreneur qui a su se démarquer en imprimant dans sa peau la valeur du temps et de l’argent.

Le jeu en ligne gratuit pour devenir riche de Robert Kiyosaki

Dans sa quête d’aider le plus de monde possible à devenir riche en développant son QI financier, Robert Kiyosaki a développé un jeu qui s’intitule Cashflow.

Ce jeu est gratuit et il faut vous inscrire pour pouvoir y jouer.

C’est, au bout du compte, assez facile, mais mes premières parties, avant que je ne pige le truc, ont été catastrophiques!

De mémoire, à l’inscription, on va vous demander votre numéro de téléphone.

Si vous laissez le bon numéro, attendez-vous à avoir au bout du fil un interlocuteur du bout du monde qui va se proposer de vous vendre un coaching financier adapté à votre profil.

Vous n’êtes pas obligé d’acheter, d’ailleurs, je ne l’ai pas fait.

Par contre, ne serait-ce que par curiosité, allez-vous inscrire sur la page de son jeu financier Cashflow et faites des tests ;)

La bibliographie des livres en français de Robert Kiyosaki

Si vous cherchez à en apprendre plus sur l’argent, si vous souhaitez révolutionner la façon que vous avez d’aborder vos comptes, que vous voulez savoir comment devenir riche (si vous cliquez sur ce lien, alors vous aurez le plaisir de découvrir le deuxième meilleur article de ce blog) ou que vous voulez tout simplement vivre mieux, alors sans doute que vous allez vous intéresser de plus près à ce que propose Robert Kiyosaki.

Père Riche, Père pauvre de Robert T. Kiyosaki

S’il n’y a qu’un seul livre de cet auteur que vous devez lire, alors penchez-vous sur Père riche, père pauvre. Ce livre a profondément modifié mon approche de l’argent et sans doute que ce blog en est une conséquence.

Je l’ai également prêté à un ami qui m’a dit, après l’avoir écouté (car je lui avais refilé la version audio, plus courte) « Toi, il faut que je te dise un GRAND MERCI!!! »

Vraiment, je vous conseille la lecture de Père riche, père pauvre (cliquez sur le lien pour avoir plus de précisions sur ce livre: qui a aimé… ou pas, le résumé du livre, …).

Père riche, père pauvre (la suite) : Le Quadrant du Cashflow pour atteindre votre liberté financière

Puis vous avez la suite, vendu à plus de 40 € sur Amazon, un peu plus épais, Père riche, Père pauvre : Le Quadrant du Cashflow pour atteindre votre liberté financière, dans lequel il détaille les 4 grands types de personnes.

J’en parlais d’ailleurs rapidement dans cet article, pour ceux que ça intéresse?

J’ai moins aimé que le premier qui lui, avait été un réel déclencheur pour moi.

Père Riche, Père pauvre, Tome 3 : Guide pour Investir

Le troisième livre de la série « Père Riche, Père Pauvre » de Robert Kiyosaki.

Il faut dire aussi que son premier bouquin avait tellement bien marché qu’il se devait, en bon marketeur, de continuer à creuser dans son filon!

Il est énorme par rapport aux tomes 1 et 2… et il donne beaucoup d’information.

Personnellement, je l’ai colorié, j’ai des marque-pages, …. et surtout, il m’a donné envie d’expliquer aux gens un domaine dans lequel je suis plutôt fort: comment apprendre à gérer vos finances!

C’est d’ailleurs le sens de ce que vous découvrirez si vous vous inscrivez dans le formulaire en haut ou en bas de cet article… ou si vous allez voir ce blog pour augmenter vos revenus  et améliorer votre intelligence financière.

Cet ouvrage est à 28€ sur Amazon dans sa nouvelle version que vous trouverez en cliquant ici : Guide pour investir de Robert Kiyosaki: il est moins cher que le tome 2… et bien meilleur, si vous voulez mon avis.

Par contre, faites gaffe, l’ancienne version (celle que j’ai chez moi), elle y est présente à 156,80 €, je ne sais vraiment pas ce qu’ils ont fumé avant de la proposer à ce prix!

Avant de quitter votre emploi de Robert T. Kiyosaki

Dans ce livre, Robert T. Kiyosaki redit ce qu’il a écrit dans les tome 1 et 2 de Père Riche, Père Pauvre… et il développe un peu plus en laissant la parole à Sharon L. Lechter qui va donner son avis de comptable.

Si vous souhaitez plus d’informations sur Avant de quitter votre emploi : 10 leçons pratiques que tout entrepreneur devrait connaître s’il veut ériger une entreprise multimillionnaire.

Si vous avez déjà Père Riche, Père pauvre (voir ci-dessus), je ne suis pas certain que ce livre soit vraiment indispensable, mais si vous voulez commencer par un truc un peu plus compliqué parce que vous êtes super doués, alors pourquoi pas?

Nos enfants riches et brillants

C’est le dernier livre que j’ai acheté du sieur Kiyosaki.

Je trouve qu’il répétait dans cet ouvrage la même chose que ce qu’il disait avant… et je n’aime pas qu’un type qui n’a pas eu d’enfants par choix m’explique comment je dois élever mes gosses.

Au moins, il est honnête en disant qu’il n’a pas d’enfants, mais bon…

Les choix d’éducation que j’aurai avec mes enfants, je les tirerai directement de « Père Riche, père pauvre. »

Si vous voulez plus d’informations sur ce livre, alors cliquez ici : NOS ENFANTS RICHES ET BRILLANTS – DONNEZ UN BON DEPART FINANCIER A VOTRE ENFANT

Voilà pour les 5 livres de Robert Kiyosaki en français que j’ai lu.

En m’inscrivant sur son site, j’en ai eu d’autres en anglais, comme Rich Dad Scams, mais je dois reconnaître à ma grande honte… que je n’ai pas pris le temps de les lire, peut-être parce qu’ils étaient gratuits… et pas au format papier?

Robert Kiyosaki est-il devenu riche grâce à ce qu’il enseigne dans ses livres (ou est-ce que ce n’est qu’une arnaque) ?

Alors ça, c’est une excellente question :)

… et pour y répondre, j’ai été fouillé un peu partout sur la toile.

(et quand je dis partout, vous n’imaginez pas les endroits dans lesquels j’ai été mettre mon nez!)

Ce qu’il y a de fantastique, avec Robert T. Kiyosaki, c’est que sur Wikipedia, que ce soit en français ou en anglais, on tombe sur quelqu’un qui vous raconte son histoire… selon Robert Kiyosaki dans Père Riche, Père Pauvre !

Donc bien évidemment, il m’a fallu aller chercher plus loin.

Puis je suis tombé sur ses fans, sur tous ces gens qu’il a réellement aidé, dont il a révolutionné la vie, (c’était aussi le cas d’un ami à qui j’avais prêté le CD).

En fouillant encore plus profond, j’ai découvert un site en anglais bien étoffé qui explique qu’il semblerait (donc personne n’est sûr) que son père riche n’ait jamais existé.

Pour dire cela, il se base sur le tout premier livre de Robert Kiyosaki : « n’allez surtout pas à l’école si vous voulez devenir riche » (If You Want to Be Rich and Happy, Don’t Go To School) édité en 1992.

Ce livre est dédié au meilleur professeur et mentor qu’il ait jamais eu… son père.

Avant « Père Riche, Père Pauvre » auto-édité en 1997, d’ailleurs, il n’a jamais parlé de son père riche.

Soudain, il devient son meilleur professeur et mentor.

En 2006, ce personnage change… et son meilleur mentor devient Buckminster Fuller.

Si en effet, Robert Kiyosaki est a acheté de l’immobilier, il semble que ce soit en grande partie sur ce que lui ont rapporté ses livres et autres séminaires (remarquablement bien vendus dans son livre, soit dit en passant).

De tout cela, mon avis à moi personnel (comme ça, vous êtes sûrs et certains que ce que j’écris ici n’engage que moi), pour des raisons qui lui sont personnelles, sans doute parce que ça sonne mieux, Robert Kiyosaki explique les secrets de la richesse en inventant le personnage du père riche.

Ce qui importe cependant pour devenir riche ou au moins pour être en positif à la fin du mois (parce que c’est quand même par là qu’il faut commencer), c’est le chemin à parcourir.

Il est évident que ses ouvrages comme ses séminaires ont ouvert les yeux à pas mal de monde (dont votre serviteur) et c’est (en tout cas pour moi) plus important que de savoir s’il a eu un seul père… ou s’il a également eu un père spirituel qui l’a fait travailler pour lui expliquer les secrets de l’argent.

Si un jour vous voulez avoir plus d’argent à la fin du mois, si vous voulez ne plus avoir peur de ce qui pourrait vous arriver demain, nous en arrivons au point principal évoqué dans le titre ci-dessous :

Apprenez à développer votre Intelligence Financière!

Robert Kiyosaki cherche, à travers ses différents ouvrages, à aider les gens à comprendre ce qu’est vraiment l’argent car ce n’est qu’en comprenant ce que c’est que l’argent que l’on peut envisager, un jour, de devenir riche ou tout du moins de se libérer financièrement.

Il pense que la vie telle qu’on nous l’enseigne à l’école est triste et pleine de risques alors que la voie de l’entrepreneur est beaucoup plus attrayante et, au bout du compte, beaucoup moins risquée.

J’ai lu, il y a peu, que seule 1 personne sur 10 cherche à sortir du carcan de la société… et que sur ces 1/10, seuls 3/10 trouveront le chemin, les 7 autres reprendront leur vie d’avant : “métro, boulot, dodo.”

Et vous, où est-ce que vous en êtes?

Cet article a 10 commentaires

  1. Merci pour ce super article Jean-Louis !

    J’ai déjà lu 2 livres de Robert Kiyosaki (Père riche père pauvre et L’entreprise du 21ème Siècle) et suis en train de lire un troisième: Le cadran du cashflow.

    Pour le moment je suis loin de la liberté financière, mais ses enseignements me donnent une vision claire de ce que je peux mettre en place au quotidien pour l’atteindre ;).

    D’ailleurs, as-tu des trucs ou astuces pour m’aider à économiser et placer de l’argent, même si je n’ai que le RSA. Car moment c’est vraiment tendu… je ne sais pas par où commencer, et encore moins par quoi.

    J’suis nul niveau gestion de mon argent ;)

    A tout bientôt !
    Fabien

    1. Salut Fabien!

      Je serai ravi que tu me dises ce que tu as appris avec « l’entreprise du 21ème siècle! »
      Ta demande concernant l’argent, c’est la première demande que j’ai par mail sur mon blog… et c’est pour cela qu’en grand secret, j’ai mis en place un blog qui ne parle que d’argent : comment faire des économies, comment faire 1000 EUR en 10 jours avec eBay, le secret le plus important quand on veut négocier quelque chose, …

      J’attends tes commentaires!

  2. Merci pour cet article très personnel sur un auteur déjà bien connu… qui mériterait de l’être encore plus! J’ai moi aussi eu de belles prises de conscience à la lecture de Père Riche Père Pauvre.

    1. Merci pour ton commentaire Anne Aël!

      Robert Kiyosaki est parfois controversé outre-atlantique (il semblerait qu’il ait un peu exagéré son histoire quant à son « père riche » pour des raisons d’enseignement), mais c’est impressionnant comment son livre « père riche, père pauvre » est bien écrit et pousse à s’éveiller sur la notion de l’argent!

  3. Bonjour Jean-Louis,
    Un très bel article, une très bonne analyse, et pas si long que ça. Je l’ai lu avec intérêt. Le genre d’article qu’on aimerait avoir plus souvent.

  4. Merci pour l’article, j’apprends beaucoup de chose. Bien que j’ai deja lu pere riche pere pauvre et Cadran du cashflow. Avec ton article je les comprends un peu mieux

  5. Merci pour ce très bon article !

    C’est toujours intéressant, en effet, de se demander si Kiyosaki et les autres du genre sont devenu riche PUIS ont vendu leurs méthodes, ou bien sont devenu riches EN vendant leur méthodes (« fake it till you make it »). Un peu comme les vrais gagnants de la ruée vers l’or, les vendeurs de pelles (et de jeans). Il y en a un qui a un avis assez clair, c’est M. J. DeMarco dans « Fastlane Millionaire » (OK, le titre est pourri, mais c’est le meilleur bouquin que j’aie lu sur le sujet)… et il estime que les grands « vendeurs de richesse » doivent la leur à leurs bouquins, formations et conférences et non à ce qu’ils racontent avoir fait avant.

    Après, un bon motivational avec de bons principes, ça aide, c’est clair ! Il n’y a qu’à voir le nombre de gens qui ont réussis en s’inspirant de Tim Ferris, tandis qu’il a toujours, pour moi, senti l’énorme fake à 15 bornes ! J’ai lu Rich Dad il y a pas mal d’années, et cela fait très certainement partie de mon chemin, celui qui fait que je suis libre et financièrement indépendant. :)

  6. Merci beaucoup pour l’article.

Laisser un commentaire

84f00fb64f9587fe4c264dcba52721faQQQQQQQQQQQ